post

De nos jours, beaucoup de personnes sont déçues par leur emploi. À la recherche d’une nouvelle voie, elles se mettent en tête de tout laisser tomber pour démarrer une activité agricole, vers un grand retour à la nature. Une chouette idée pour laquelle on vous donne les formations à suivre et les accompagnements possibles pour une belle reconversion en tant qu’agriculteur.

Le ras-le-bol des « bullshit job »

agriculture animaux

Les avancées technologiques ont amené plus de facilités pour les travailleurs dans les métiers de production, et cela a permis aux employeurs de se séparer de leur personnel devenu obsolète. Par opposition, les métiers de services, comme par exemple l’administration, ont pris de l’ampleur. Certaines personnes, en exerçant ce type d’emploi, n’y voient plus qu’un gagne-pain, et ont le sentiment d’avoir perdu le sens de leur vie.

En effectuant ce qui porte aujourd’hui le nom “bullshit job”, comprenez “un emploi à la con”, superflu, elles ont tendance à se dire qu’elles ne contribuent plus à la société. Elles pensent alors à revenir aux sources et travailler dans le monde rural. Pourquoi ne pas investir dans une ferme ? Retrouver la joie des circuits courts et de la vente directe, retrouver le plaisir du contact humain. Allez jeter un coup d’œil aux 5 raisons de se reconvertir !
Voilà ce qui devient important sur cette planète : apprendre comment faire pousser des fruits et des légumes, élever du bétail, fabriquer des fromages, …
Si vous vous trouvez dans ce cas, pour réussir votre reconversion en tant qu’agriculteur, il est toutefois nécessaire de vous former. Voici quelques pistes.

elevage

Se former à l’agriculture avant tout

Le secteur agricole est un secteur où l’emploi ne manquera probablement jamais. Il est même très ouvert, autant aux femmes qu’aux hommes. Il est loin le temps où les compétences en la matière se transmettaient uniquement de génération en génération. Aujourd’hui, le domaine requiert une solide professionnalisation. Et pour cause, ce domaine touche différents métiers, il ne s’agit pas d’être simplement éleveur ou agriculteur, les perspectives d’emplois sont nombreuses. La profession d’agriculteur, il est vrai, ne nécessite pas forcément un diplôme. Mais il est très technique et il faut s’adapter à toutes les innovations (cultures biologiques, rendements, etc.) et à toutes les exigences des consommateurs. Des certifications, diplômes ou des titres professionnels sont exigés lorsqu’il y a un dossier de demande d’aider à l’installation ou une autorisation d’exploiter des terres qui sont formulées. Notez que des formations diversifiées sont dispensées par pas mal d’établissements d’enseignement agricoles publics ou privé, et que vous trouverez forcément celle qui vous convient. Les futurs jeunes agriculteurs, c’est-à-dire les moins de 16 ans, sont diplômés à la suite d’une formation initiale (Bac Pro, BTSA, BEPA, Bac Technologique, …).
Ensuite, que vous soyez salarié, demandeur d’emploi ou sans qualification professionnelle, vous pouvez toujours effectuer cette reconversion en tant qu’agriculteur grâce à une formation diplômante qui permet d’obtenir :
– le BPA (Brevet Professionnel Agricole). Il permet d’obtenir une maîtrise de base des compétences pour travailler dans le domaine agricole.
– le BPREA (Brevet Professionnel de Responsable d’Exploitation Agricole) : ajouter à cela de pouvoir gérer son entreprise. Ce diplôme donne accès aux subventions nationales.

Après cela, vous serez le responsable d’une exploitation. C’est-à-dire que vous serez en mesure de vous occuper de tout. En partant des investissements, du matériel, du choix des cultures, des relations avec les banques ou les coopératives. Vous serez à même d’engager du personnel capable d’élever un troupeau d’animaux (porcins, bovins, caprins, ovins, etc.), de collaborer avec les contrôleurs laitiers, les maraîchers. Ou vous pourriez simplement vous professionnaliser dans un des métiers et continuer de travailler au sein d’exploitations qui ne s’occupent que d’élevages. À vous de choisir. Dans tous les cas, il y a lieu de toujours continuer de se tenir informé, via des formations complémentaires, des évolutions du secteur. Enfin, que vous soyez travailleur ou votre propre patron, vous aurez besoin de soutien. D’une part le soutien familial, très important, car le volume de travail sera conséquent. Et d’autre part, des soutiens de structures de reconversion.

Se faire aider par les structures de reconversion

En tant que débutant ou en reconversion professionnelle, vous avez tout intérêt à vous faire accompagner pour la réussite de votre projet d’installation en agriculture. La compétitivité est rude et de l’aide ne sera pas superflue pour y faire face. Des conseillers peuvent vous accompagner et s’assurer que vous avez toutes les connaissances pour exercer le métier. Il existe aussi des aides financières pour s’installer et acheter du matériel agricole. De multiples organismes seront prêts à vous aider. Par exemple le Groupement d’Agriculture Biologique, si vous avez choisi de devenir un agriculteur bio. Développer l’agriculture biologique est d’ailleurs vivement conseillé en ce siècle. Pour s’installer en tant que paysan, l’association régionale terre de liens peut également vous aider à dépasser le frein de l’accès au foncier. Les terres sont en effet difficilement accessibles pour les personnes non issues d’une famille d’agriculteurs, car elles sont rares ou chères à cause des spéculations.

betailTous les métiers dans le secteur de l’agriculture sont à votre portée. Les motivations sont de plus en plus grandes au sein de la jeunesse et des trentenaires : recherche d’une vie plus saine, plus agréable. Une envie de réinventer ou de reconstruire le monde différemment. Alors, si vous avez enfin trouvé votre emploi de rêve, n’attendez plus pour tenter l’aventure. Si vous sentez que c’est vraiment le moment pour vous lancer, n’hésitez plus. S’engager dans une reconversion pour être agriculteur est une jolie perspective d’avenir. Surtout, cherchez de l’aide, elles existent. Acceptez de vous appuyer sur d’autres épaules que les vôtres. De cette façon, vous aboutirez à votre projet et vous répondrez à votre besoin d’apporter votre pierre à l’édifice sur cette planète.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *